Salonbgtitleimage
Beclier

Née en 1957, je dessine et je peins depuis l’âge de 13 ans.

Totalement autodidacte jusqu’en 1995, j’ai ensuite suivi pendant 3 ans les Ateliers pour adultes des Beaux-Arts de Toulouse (modèle vivant).

Inspirée principalement par la couleur, l'aquarelle a été mon premier "amour". Puis sont venus le pastel sec et gras, l'acrylique, le travail des matières. A l’heure actuelle, l’huile s’impose de plus en plus.

Avec ce médium alliant souplesse et transparences, je travaille sur des séries thématiques, à travers des paysages très stylisés où les jeux de lumières et d'ombres, de

transparences et d'opacités et la notion de textures trouvent un espace d'expression privilégié.

Un premier travail avec les pigments "libres" et l'eau pose les bases et amène une part d'aléatoire. Puis viennent les glacis successifs qui dévoilent ou masquent et donnent peu à peu la notion de profondeur.

Une certaine rigueur de la compositions complète les bases essentielles de ma recherche et de mon idéal pictural.

pierrettecubero
Pierrette Cubero

Passionnée depuis toujours par les arts plastiques j'ai intensifié ma pratique de la peinture depuis une dizaine d'années. J'ai travaillé presque exclusivement le pastel pendant pas mal de temps en privilégiant la représentation de la figure humaine. Dernièrement, j'ai éprouvé le besoin de reprendre les pinceaux et c'est l'acrylique qui a, aujourd'hui, ma préférence. Je reste fidèle au récit, j'ai besoin du sujet, mais je suis beaucoup plus concentrée sur le comment de la représentation que sur le sujet lui-même.

Fink
Anne-Laure Fink

Mon travail se caractérise par la recherche et l'exploration de «· l'infiniment petit· », voire de «· l'infiniment grand· », car il y a un domaine où les deux se rejoignent. L'exploration de ce qui est invisible à l'oeil nu et que j'ai toute liberté de voir, de décrire, d'interpréter, de triturer, de malmener à ma façon. Un monde qui grouille de formes, d'enchevêtrements et d'illogismes, un monde qui n'est plus soumis aux lois de la Physique. Un monde où ni pesanteur, ni perspective, ni lois d'aucune sorte n'imposeraient un frein à ma liberté. Aucune loi, hormis celles que je découvre.

Mes tableaux naissent de deux phases successives et contradictoires· : la première se caractérise par l'application de la couleur (mélange de colle de peau et pigments) en un geste large et spontané, geste qui favorise le «· lâcher prise· » et laisse toute sa place au hasard .

La deuxième phase par contre consiste en une élaboration lente et minutieuse à l'encre de Chine à l'aide d'une pointe ne mesurant qu'un tiers de millimètre. C'est pendant cette phase que je fais naître sur le papier l'idée, la vision, la direction qui s'est imposée à moi par la juxtaposition ou la superposition des couleurs. Je me laisse entraîner par mon imagination sans lui opposer de résistance et toujours curieuse de découvrir au fur et à mesure où ce chemin va me mener.

pastourel
Anne-Marie Pastourel

Native de Narbonne dans l'Aude, j'ai pratiqué le dessin depuis l'enfance. Autodidacte, j'ai ensuite suivi les cours du soir de l'ESAC de Pau avec Jean Claude Campet puis Rosemary Camara.Depuis 15 ans, j'ai participé à des expositions (collectives ou personnelles) dans l'Aude et les Pyrénées Atlantiques.Je pratique aussi la peinture acrylique pour des thèmes comme  paysages,  nus et scènes de plage et vaches.

Fille de la Méditerranée, l'eau est un élément qui m'est cher. Le thème des "Baigneuses" s'est imposé à moi, d'abord par des croquis exécutés sur la plage puis l'imagination a pris le relais. Au delà du dessin, elles sont prétexte à essayer des techniques mixtes (sur papier, toile ou bois ) auxquelles s'ajoutent des collages pour un rendu des éléments et de la mer en particulier.Ces baigneuses, grosses et légères à la fois, expriment le bonheur d'être dans l'eau.

Vergara
Hans Vergara

Fils de la Caraïbe au sang espagnol, africain, français et chinois, Hans Christian Vergara, né en 1975 dans la province de Ciego de Avila, est l'héritier du riche patrimoine culturel de son île. Ses toiles aux couleurs vives, marquées par les croyances afro-cubaines et la vie foisonnante des tropiques, dégagent mystère et magie. Elles puisent profondément dans l'univers cubain, mais ne s’y limitent pas. Car cet artiste autodidacte est avant tout un nomade.

Cuba, l'Europe, l'Océanie… Arpenter le monde, découvrir les autres et l'ailleurs nourrissent son être, son imagination, ses créations. Ses œuvres nous parlent de ses voyages, de ses rencontres, de ses réflexions sur l'être humain, sur ses cultures, ses coutumes, ses rites... Elles s'intéressent à la spécificité et à l'universalité de la conscience spirituelle, témoignent des différents réseaux énergétiques qui parcourent l'univers et s'interrogent sur la place et sur la fonction que l'homme occupe en son sein. Chacun de ses tableaux est comme un reflet de cette cartographie invisible à l'œil nu.

wright
Katy Wright

La vie a commencé pour Katy dans une ferme au milieu de la campagne anglaise. Instinctivement, la nature est devenue sa première source d’inspiration. Fascinée par les fées et la magie, son chemin l’a menée vers les terres mystiques des Cornouailles où elle a étudié l’illustration à l’université de Falmouth. Katy s’y est spécialisée en littérature jeunesse.

Après son départ pour la France et quelques publications plus tard, sa carrière a pris une tournant inattendu au retour de son voyage en Inde. Elle remplaça ses gouaches et crayons de couleurs par la peinture sur toile. Ce moyen d’expression fut générateur d’un nouvel élan artistique, emprunt de liberté et de poésie.

Depuis son installation à Anoye dans le Béarn il y a

18 mois, c’est désormais l’atmosphère envoutant des maisons anciennes que l’on trouve sur les planches de Katy. Extérieurs mais aussi intérieurs où mobilier et objets prennent forme et se couvrent de textures.

Son style est original, vivant et spontané. Elle cherche méticuleusement ses compositions et l’harmonie des couleurs puis construit ses peintures en couches multiples. La réalité se masque ainsi de nombreux voiles. Rêverie et Romantisme décrivent principalement l’univers de Katy.

Elysabeth Beclier
Pierrette Cubero
Katy Wright
Hans Vergara
Anne-Marie Pastourel
Anne-Laure Fink

Elysabeth Beclier

retour retour1 retour6 retour7 retour8 retour9 retour10

Voir la brochure du salon

Voir photos du salon

Cameraiconsmall

Retrouvez nous sur facebook

Peleyre, 627 route d'Aydie, 65700 St. Lanne

contact@peleyre.fr

newheader